divendres, 21 de desembre de 2007

Gérard Souzay i Dalton Baldwin : Invitation au voyage d'H. Duparc



Música per abans d'anar a dormir.
L'excel·lent baríton Gérard Souzay i el pianista Dalton Baldwin interpreten, en una gravació històrica, "Invitation au voyage" d'Henry Duparc sobre el text del poema del mateix nom pertanyent al cicle "Les fleurs du mal", de Charles Baudelaire.
A baix us poso el text complet de la poesia, tot i que en aquesta versió només es canta la primera i la última estrofes.
Abandonem-nos als dolços i inspirats accents de la "Mélodie Française".
Bona nit.

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas
vivre ensemble!
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde ;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
Les soleils couchants

Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or ;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

1 comentari:

framboisine ha dit...

Interprétation rare de l'invitation au Voyage, que je ne peux lire, ni dire tant la musique de Duparc s'est à jamais coulée dans les vers de Baudelaire
je remonte dans tous les trésors que tu nous offres, c'est magnifique. J'espère que tu as passé un heureux Noël, maintenant, la fin de l'année puis, l'arrivée de los Reyes ..
Ton blog est une caverne à merveilles, Françoise